L'apprentissage sera-t-il la solution anti chômage des jeunes pour les candidats à la présidence de la république ?

25,7% des jeunes de 16 à 25 ans sont actuellement au chômage. Les chiffres fournis pas la Dares sont édifiants. Plus d'un jeune sur 4 est au chômage. La jeunesse était pourtant une des priorités du candidat Hollande lors des dernières élection présidentielles. L'apprentissage sera-t-il la solution anti chômage pour les candidats à l'élection présidentiel ?

Avec un jeune sur 4 au chômage, le constat est lourd pour la France. Seuls les pays européens ayant subit des années de récession connaissent un tel taux de chômage des jeunes : la Grèce, l'Espagne, l'Italie, le Portugal..... et la France. Si l'inversion de la courbe du chômage a été, durant ce quinquennat, un objectif à atteindre, sans cesse repoussé, nombre d'experts pensent que les difficultés d'insertion des jeunes sur le marché du travail sont le véritable problème rencontré sur le marché du travail en France.

L'apprentissage, un remède anti chômage ?

Parmi les solutions souvent citées pour diminuer le chômage des jeunes, le développement de l'apprentissage est vraissemblablement la solution la plus souvent mise en avant. Nos voisins allemands font déjà largement appel à l'apprentissage et sont un modèle à suivre pour de nombreuses personnalités politiques françaises. Pourtant, durant ce quinquennat, les chiffres de l'apprentissage n'ont pas été très positifs. La barre des 500 000 apprentis n'a jamais été atteinte, que ce soit durant ce quinquennat ou durant celui de Nicolas Sarkozy. Pire ! C'est en 2012 que le nombre d'apprenti a atteint son maximum avec seulement 438 000 apprentis. Depuis les chiffres baissent, pour ne représenter en 2014 que 405 00 apprentis ( Source Dares) et 404 500 apprentis pour la seule métropole fin 2016. Le nombre d'offres d'emploi en alternance n'a d'ailleurs pas vraiment évolué. Ces dernières années les aides à l'apprentissage ont connu une réelle instabilité, peu propice à inciter les recruteurs à privilégier les recrutements de nouveaux apprentis. Alors qu'en sera-t-il pour le prochain quinquennat ? 

Notez que le Président Hollande a annoncé, le 13 février dernier que la fonction publique avait fait un effort important en 2016 en accueillant plus de 8300 jeunes en apprentissage. L'objectif des 10000 apprentis accueillis au sein de la fonction publique d'ici la fin 2017 a donc été presqu'atteint. La répartition de ces apprentis se fait pour la moitié d'entre eux au sein de l'éducation nationale, pour 1000 d'entre eux au ministère de l'intérieur, 1000 autres au ministère de la Défense. Bercy en accueille 500 et les ministères du Travail, de l'Agriculture et de la Justice en accueillent chacun plus de 200. La fonction publique aura donc quasi atteint son engagement d'accueillir en son sein un nombre conséquent d'apprentis. 

Nous allons demander aux candidats à la présidentielle, quelle place ils souhaitent accorder à l'apprentissage, et nous publierons leurs réponses respectives sur Alternancemploi. Nous espérons véhiculer de bonnes nouvelles pour les futurs apprentis. Nous verrons bien !

 

Date : 13/02/2017

  • Partager
Découvrez aussi :
Retour en haut