Les reformes de l'apprentissage en 2018

C'est le 9 février 2018 que le gouvernement a annoncé ses premières mesures pour développer l'alternance. L'ambition du gouvernement est forte. Comme pour les gouvernements précédents, l'idée est de rattraper le retard observé en France sur l'apprentissage, par rapport à d'autres pays européens comme l'allemagne ou la Suisse. Pour réussir le développement de l'alternance, le gouvernement souhaite changer le mode d'administration de l'alternance. Auparavant, c'étaient les régions qui finançaient les CFA et l'alternance. Dorénavant, le développement de l'alternance se fera selon une logique de marché, avec un financement en fonction du nombre de contrats signés.

Les mesures pour transformer l'apprentissage 

D'autres mesures ont été décidées en février 2018, pour favoriser l'apprentissage. La barrière de l'âge jusqu'auquel il est possible de bénéficier d'un contrat en alternance a été repoussée jusqu'à 30 ans. Des accès à des classes prépa apprentissage permettront à un public peu formé de pouvoir ensuite suivre une formation en apprentissage. Une aide de 500 euros pour passer son permis de conduire a également été votée. La rémunération des apprentis sera augmentée de 30 euros nets par mois. Les apprentis dont le contrat de travail est interrompu en cours d'année ne perdront plus leur année. Des efforts seront menés pour favoriser l'information ( Journées annuelles d'information sur les métiers et les filières en classe de 4è, 3ème, 2nde, 1ère. Les campus des métiers seront favorisés et développés. 15000 jeunes en apprentissage pourront bénéficier du programme Erasmus de l'apprentissage pour effectuer plusieurs mois de formation dans un autre pays d'europe. La durée du contret d'apprentissage pourra être modulée en fonction du profil de l'apprenti. Etc...

Choisir son avenir professionnel

Ces premiers changements ont ensuite été complétés, le 25 avril dernier, par la présentation du projet de loi « Pour la liberté de choisir son avenir professionnel » en conseil des ministres. Le texte de cette loi a été adopté le 1er aout 2018. Elle va permettre de faire évoluer les dispositifs de formation professionnelle, pour une mise en place progressive jusqu'en 2021. Voici quelques nouvelles mesures qui devraient faciliter l'accès à la formation pour tous. Le Compte Personnel de formation sera exprimé en euros dés 2019, à raison d'un gain de 500 euros en formation chaque année pour les salariés à temps plein. Les salariés non qualifiés bénéficieront de droits à formation majorés. Il en est de même pour les salariés en situation de handicap. Le nombre de formationss éligibles au Compte Personnel de Formation sera étendu. Une application permettra de faire son choix de formation de façon simple. Enfin, le mécanisme du CIF va être remplacé par le CPF de transition.

Avec ces mesures, l'ambition du gouvernement est de faire progresser fortement le nombre d'apprentis en France. La transformation de l'apprentissage est donc lancée, mais il reste encore des décisions à prendre pour que cette réforme s'applique concrètement et se traduise par une progression du nombre d'embauche en apprentissage. De nouveaux arbitrages sont donc attendus dans les mois à venir.

 

 

Date : 04/09/2018

  • Partager
Découvrez aussi :
Retour en haut