Organisme de formation, jeune et employeur : les trois acteurs du cursus en alternance

L'alternance permet la mise en œuvre de connaissances théoriques dans un cadre professionnel et offre au jeune une expérience du monde de l’entreprise et de ses métiers. Il repose sur un système relationnel permanent tripartite entre le jeune, l'organisme de formation et l’employeur. Sa réussite dépend ainsi de la capacité de chacun des acteurs à remplir les obligations qui lui incombe et à veiller au dialogue avec ses partenaires. Plus conscients que jamais de la nécessité de renforcer les liens entre les différents partenaires, les responsables de formation ne cessent de mettre en œuvre des actions (livret de liaison, accompagnement des tuteurs, réunions d’information avec les maîtres d’apprentissage etc.) susceptibles de faciliter la circulation de l’information.

L'apprenant

Destiné aux jeunes de 16-25 ans et aux demandeurs d'emploi de plus de 26 ans sans qualification professionnelle ou nécessitant un complément de formation (dans le cas du contrat de professionnalisation), l'alternance permet au jeune d'affiner ses acquisitions, de se confronter à l'exercice du métier et de percevoir une rémunération durant toute la durée de sa formation. Le jeune joue un rôle actif dans la construction de son projet de professionnel. Il est tenu de mettre tout en œuvre pour réussir à la fois sa formation en organisme ainsi que son intégration et son parcours en entreprise. Pour cela, il s'engage à exécuter le travail qui lui est confié par l'employeur pendant la durée du contrat, à suivre avec assiduité la formation assurée par l'organisme de formation et à respecter le règlement intérieur de l'établissement. Il a également l'obligation de se présenter aux examens, de respecter les règles de fonctionnement de l'entreprise et de prévenir immédiatement l’employeur et l'organisme de formation de toute absence.

L'organisme de formation

La formation théorique du contrat en alternance est assurée par un organisme de formation. C'est lui qui permet à l’apprenant de valider un diplôme ou une qualification ou de choisir son orientation professionnelle.  Responsable de la qualité de l'ensemble du parcours de formation, l'organisme de formation a pour mission de mettre pleinement en œuvre l'alternance entre la formation pratique et la formation théorique, telle que les textes la définissent. Dans le cadre d'un contrat d'apprentissage, l'organisme formateur est un Centre de Formation d'Apprentis (CFA) ou un établissement public ou privé ayant une section d'apprentissage. Le nombre de places disponibles dans chaque filière de formation est défini et contrôlé par le Conseil Régional et le Rectorat. Dans le cadre d'un contrat de professionnalisation, les organismes formateurs peuvent être des lycées, des centres de formation privés, des organismes liés à des syndicats professionnels ou à des chambres consulaires. Ces organismes doivent être déclarés auprès du service régional de contrôle de la formation professionnelle.

L'employeur

Pour l'employeur, l'alternance représente une vraie démarche en termes de politique RH, une facilité pour le recrutement ainsi que la garantie d'une insertion et intégration professionnelle réussie. Partie prenante du contrat en alternance, l’entreprise s’engage à assurer l’accueil du jeune et à lui assurer une bonne intégration dans le service et dans l’équipe. Il est tenu de mettre en œuvre les moyens nécessaires à la formation de l’apprenant, notamment en lui confiant des activités qui soient en relation directe avec la qualification préparée et en respectant la progression annuelle fixée par le CFA. Il doit également veiller à favoriser l'insertion professionnelle du jeune et à permettre au tuteur d’assurer sa mission. Peuvent employer des jeunes en alternance: toutes les entreprises, industrielles, commerciales, de services, artisanales et agricoles, les associations, les établissements publics à caractère industriel et commercial. Pour le contrat d'apprentissage, sont concernés également les organismes du secteur public non industriel et commercial: les différents services de l'État, les Conseils Régionaux, les communes etc.

Date : 10/03/2015

  • Partager
Découvrez aussi :
Retour en haut